Accueil Essais Auto Essai du Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue BVA10 (2020)
par Fabrice

Essai du Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue BVA10

Les véhicules XXL, c’est dans l’ADN de la marque Ford. Vous connaissez certainement tous le monstrueux Ford F-150 Raptor, la déclinaison extrême du pick-up le plus populaire de la planète. Malheureusement, le mastodonte reste exclusivement réservé au marché américain et compte tenu de la politique environnementale de l’Union européenne en faveur des petites citadines 100% électriques, les choses ne risquent pas de changer.

Les clients européens pourront toutefois se consoler avec le Ford Ranger, le frère cadet du F-150 commercialisé officiellement ( du moins pour l’instant...) via le réseau de distribution de la marque à l’ovale sur le Vieux Continent.

Bonne nouvelle : lui aussi est capable de jouer au méchant dinosaure en s’offrant une version Raptor ! Grrrrr !

Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue

Sous le capot, ne cherchez pas de V8 atmosphérique surdimensionné ni même de V6 boosté par un ou deux turbos. Le Ford Ranger Raptor 2020 est équipé d’un moteur à quatre-cylindres diesel 2.0 bi-turbo Ecoblue développant 213 chevaux (500 Nm de couple) qui risque de ne pas ravir les puristes.

Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue
Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue

Bien que moins impressionnantes que son grand frère américain, les mensurations du Ranger n’en restent pas moins généreuses : 5,37 mètres de longueur, 1,87 mètres de hauteur et 2,02 mètres de large. C’est près de 20 centimètres de largeur de plus que l’imposant Ford Ranger Wildtrak Double Cabine. On est bien loin des standards européens mais au fond, c’est ce que l’on aime !

Sa calandre massive portant les inscriptions FORD s’inspire directement du F-150 Raptor.

Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue
Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue

Le Ford Ranger Raptor profite de série de jantes de 17 pouces chaussées de pneus BF Goodrich All-Terrain 285/70 R17 spécialement développés et d’amortisseurs signés Fox Racing Shox issus du monde de la compétition. Il ne lui en fallait pas moins pour être aussi bien à l’aise sur les routes asphaltées que sur les chemins les plus rocailleux.

Dans l’habitacle

À bord, l’environnement est familier et l’on retrouve l’ensemble des équipements de la gamme Ford : un écran tactile central de 8 pouces permettant d’accéder au système d’info divertissement SYNC 3 (compatible Apple CarPlay et Android Auto), un volant multifonction, équipé de larges palettes de changement de vitesses ainsi que d’un repère en cuir rouge en son centre, sympathique clin d’œil au Raptor américain.

Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue
Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue

Les modes de conduite

Le Raptor se distingue par la présence de six modes de conduite qui peuvent être sélectionnés en fonction des conditions d’utilisation :

Le mode « Normal » adapté aux trajets quotidiens, privilégie la souplesse des suspensions, de la direction et du passage des rapports.
En mode « Sport », le comportement est un poil plus réactif et le pick-up offre plus dynamisme sur route. Les accélérations sont plus franches, les reprises sont plus nerveuses.
Le mode « Neige, Gravier, Herbe » est conçu pour des surfaces glissantes.
Le mode « Boue et Sable » permet d’évoluer sans difficulté sur les terrains instables qui nécessitent une meilleure motricité.
Le mode « Roche » est conçu pour évoluer sur les terrains fortement accidenté.
Le mode « Baja » (du nom d’une célèbre course off-road disputée aux États-Unis) offre une performance ultime hors route à grande vitesse.

Le confort

Côté confort, le Ranger Raptor dorlote aussi ses hôtes avec des sièges à réglages électriques larges et moelleux et une position de conduite haute qui s’adapte sans difficulté à tous les gabarits.

Les trois places à l’arrière sont généreuses avec un espace pour les jambes et une garde au toit amplement suffisants.

Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue
Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue
Ford Ranger Raptor 2.0 Ecoblue

Conclusion

Le Ford Ranger Raptor est une belle bête, c’est indéniable. Une carrure qui en impose et un look qui ne passe pas inaperçu. En revanche, on ne peut que regretter l’absence d’une motorisation digne du nom, à l’instar du moteur V6 bi-turbo de 3,5 litres qui équipe le F-150 Raptor chez nos amis ‘ricains.

Consolons-nous en nous rappelant que le « petit » quatre-cylindres 2.0 litres diesel bi-turbo auquel nous avons droit en Europe est plus respectueux pour l’environnement.

Ford Ranger Raptor à partir de 47 525 euros HT (hors malus écologique) | En savoir plus sur le site Internet de Ford France.

🟢 LES PLUS :

  • Le look
  • Les équipements
  • La boite automatique Ford à 10 rapports
  • L’espace intérieur

🔴 LES MOINS :

  • La motorisation
  • Le malus écologique
Greg PSCL

Greg dit L'ours

Moi, c’est Greg, 35 ans. Canadien d’origine, j’ai pris mes quartiers tout près de la frontière Suisse dans le département de l’Ain. Je suis passionné par le constructeur Ford et par l’Automobile en général. Au quotidien, je me déplace en Ford Ecosport Titanium 1.0 125 ch EcoBoost de 2018, un excellent daily, pratique, économique et confortable. Mes Ford précédentes : Ecosport 2015, Fiesta Titanium 2014 et Ford Expedition Limited Edition 2010 équipé de son V8 de 5.4 Litres provenant de l’État de New-York et importé en France par mes soins.

Suivez-moi au travers de mes essais Ford sur @421chevaux et sur @MyFordStory.