Home News La Convention Citoyenne Pour Le Climat : 110km/h Sur Autoroute et Malus Écologique Proche Des 100 000 Euros Pour La Ford Mustang GT

La Convention Citoyenne Pour Le Climat : 110km/h Sur Autoroute et Malus Écologique Proche Des 100 000 Euros Pour La Ford Mustang GT

by Fabrice
0 comment

Ces derniers jours, il est presque impossible d’échapper aux mesures extrêmes proposées par la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) ce week-end à la Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, Élisabeth Borne.

Constitué de 150 personnes censées représenter la diversité de la population française, la CCC aurait planché pendant près de 9 mois sur toute une série de mesures visant à atteindre une baisse d’au moins 40% des rejets de gaz à effet de serre d’ici 2030 (par rapport à 1990).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que parmi les 5 thèmes qui ont été abordés par le groupe de travail (consommation, logement, travail, déplacements et alimentation), les Automobilistes semblent une fois de plus avoir été pris pour cible.


Réduire la vitesse sur autoroute à 110 km/h maximum

Autoroute 110

C’est l’une des mesures phare des écologistes en herbe. Selon nos 150 spécialistes du dimanche, l’abaissement généralisé de la vitesse de 130 à 110 km/h sur autoroute permettrait de réduire de 20 % les gaz à effet de serre, d’économiser 1,40 euro par 100 km sur le coût des carburants et de baisser la mortalité et les dommages corporels. Des affirmations scientifiques qui n’ont été étayées par aucune études (indépendantes) sérieuses, d’autant qu’en plus de son efficacité qui reste à prouver, il conviendrait de se poser la question du coût d’une telle mesure.

N’oublions pas que les principales causes de mortalité sur autoroute sont d’abord, l’endormissement au volant (à 130 km/h), puis la consommation excessive d’alcool, de drogues ou de stupéfiants et le non-port de la ceinture de sécurité. Selon les statistiques des sociétés d’autoroutes, la vitesse ne représenterait que 12 % des causes d’accidents.

Une mesure « incompréhensible et injustifiée« , selon Pierre Chasseray, Délégué Général de l’association 40 Millions d’Automobilistes. D’ailleurs, la pétition « Non aux 110 km/h sur autoroutes » qui vient d’être mise en ligne sur le site de l’association a collecté plus de 400 000 signatures ce week-end. Un record qui en dit long sur l’impopularité de cette proposition absurde qui une fois de plus, porte gravement atteindre à la liberté de circulation des Automobilistes.


Renforcer très fortement le malus sur les véhicules polluants et introduire le poids comme un des critères à prendre en compte.

Considérant que le malus écologique actuel n’est pas assez dissuasif (jusqu’à 20 000 euros pour les véhicules rejetant plus de 213 gCO2/km, tout de même) le CCC propose au gouvernement de durcir considérablement les pénalités dès 2021, et d’introduire le poids des véhicules comme l’un des critères à prendre en compte dans le calcul de la taxe.

Ainsi, un véhicule émettant 95 gCO2/km serait frappé de 50 euros de taxe alors qu’il en est exonéré actuellement, et un véhicule émettant 150 gCO2/km sera taxé à hauteur de 15 000 euros contre 310 euros actuellement.

La Ford Mustang 5.0 V8 GT quand à elle, créditée de 277 gCO2/km se verrait attribuer un malus stratosphérique de près de 100 000 euros (hors coût du certificat d’immatriculation) soit, près 2 fois la valeur du véhicule.


Interdire dès 2025 la commercialisation de véhicules neufs très émetteurs

La CCC rappelle que la France s’est engagée à interdire la fin de l’achat et de la vente de véhicules thermiques en janvier 2040 et propose d’interdire dès 2025, la vente des véhicules neufs rejetant plus de 110 gCO2/km et en 2030, ceux dont les rejets de CO2 sont supérieur à 95 grammes.


Moduler les taxes sur les contrats d’assurance en fonction de l’émission de CO2 pour encourager les véhicules propres

Double peine. Comme si la mise en place d’un malus démultiplié et déplafonné n’était pas suffisante, la CCC propose au gouvernement de moduler les taxes sur les contrats d’assurance Automobile en fonction de l’émission de CO2 et du poids du véhicule pour encourager les véhicules propres et inciter les compagnies d’assurance à favoriser dans leurs contrats les véhicules propres.

L’Automobile, invention de l’ingénieur français Nicolas Joseph Cugnot en 1771, a t’elle un avenir dans notre beau pays ?

0 comment

Vous aimerez aussi

Leave a Comment

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies ou technologies similaires pour mesurer l'audience et vous proposer des fonctionnalités sociales, du contenu et des publicités éventuellement personnalisés. J'ai compris En savoir plus

Aller à la barre d’outils